Le cochon et la vipère.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le cochon et la vipère.

Message par F/JG300_Ice le Mer 24 Mar 2010 - 10:23

le cochon et la vipère
Auteur: sidhoum
Date: le 26 septembre 2004 à 19h32

Il était une fois un cochon et une
vipère
L'un nommé bush l'autre blair
Quand tu les voies rien à plaire
Des visages faits pour l'enfer
Un jour :
Blair : Quels sont tes projets mon cher ?
Bush : Réaliser le rêve de mon père
Blair : Quoi, chercher une nouvelle ère ?
Bush : Tout à fait le contraire
Je veux le retour aux années sanguinaire
Je préfère le fer et la colère meurtrière
Transformer le calme en un désert de galère
Oui attaquer par terre, air et mer
Coopérer avec tous les mercenaires
Ne parler que le vocabulaire unipolaire
Et tout le monde doit se taire
Oublier ce qu'un bon caractère
Enterrer toutes les valeurs égalitaires
Blair : Tu penses que c'est une bonne affaire ?
Bush : Bien sûr on exploitera les ressources pétrolières
C'est la seule voie vers les richesses de la terre
Blair : Mais, tu as pensé aux nations sécuritaires
Bush : Ah! je vais les laisser braire
Blair : Génial il faut un nom à notre projet frère
Bush : C'est déjà fait! la propre guerre !!!

Allez Viper ! rejoins le côté obscure de la force...
avatar
F/JG300_Ice
Oberleutnant
Oberleutnant

Nombre de messages : 3078
Age : 54
Localisation : In tartiflette we trust !
Date d'inscription : 28/04/2006

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le cochon et la vipère.

Message par GR_2/33_Viper le Mer 24 Mar 2010 - 14:01

La rouelle de porc a sa place dans les repas familiaux et bien que le prix soit considérablement plus élevé que par le passé, elle permet quand même encore de se régaler quand les fins de mois sont difficiles (surtout les 30 derniers jours comme dit mon ami Coluche). Souvent trop sèche quand elle arrive enfin à la fin de la cuisson. Souvent malmenée elle subit les ébullitions insultantes dignes d'une lessiveuse. La réussite parfaite de la cuisson et de la saveur particulière de la rouelle de porc se situe simplement dans deux phases : Le rissolage qui doit être calme et contrôlé, et la cuisson douce et longue en milieu humide. Le reste c'est de la théorie... et rappelez vous : dans le cochon tout est bon !

hammel et jo ne te sauveront pas toujours la couane mon piti,
nous avons rendez-vous vers midi
bon appétit.

GR_2/33_Viper

Nombre de messages : 4682
Date d'inscription : 10/12/2006

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum